Le démaquillage aux huiles végétales

Un démaquillage aux huiles végétales ? Avant de se coucher ? Pour se nettoyer la peau ?

Top 5 des réactions écoeurées/sceptiques/déconcertées de mes copines…

« Pouark pouark pouark »
« Mais c’est super gras, non ? »
« Mais ça étale la crasse, non ? »
« Mais ça dilue le maquillage au lieu de l’enlever, non ? »
« Je peux pas, j’ai la peau trop grasse »

La réponse, évidemment, c’est NON. Non, on n’a pas la peau trop grasse ou pas assez pour opter pour le démaquillage à l’huile végétale, ça n’étale pas la crasse, au contraire, ça la fait fondre dans l’huile, c’est super efficace pour le maquillage (y compris les mascaras waterproof) et c’est plus gras qu’un démaquillant classique, certes, mais il existe plein de trucs pour réduire cette sensation.

(Bon, pour « Pouark, pouark, pouark », je n’ai pas vraiment de réponse à objecter…)

En fait, comme le dit si bien Julian Kaibeck, roi ès huiles végétales et slow cosmétique,

« Le gras attire le gras »

Donc, votre huile va attirer maquillage et saletés accumulées au fil de la journée et vous laisser la peau parfaitement propre. Explications en vidéo pour les plus réticent(e)s :

Un peu comme pour le déo à l’huile de coco et au bicarbonate de soude, je n’étais pas méga convaincue au début. Et puis, à force de chercher une routine de soins la plus propre et naturelle possible pour faire disparaître mes vilains boutons, je m’y suis mise. Cela fait un an et demi maintenant et depuis, les rares fois où j’utilise un lait démaquillant classique, même de très bonne qualité, j’ai l’impression que ma peau tiraille.

Comment s’y prendre ? Il y a plusieurs écoles.

La méthode « disques »
Au lieu d’utiliser un démaquillant classique, on verse l’huile végétale de son choix sur un coton et on le passe sur la peau.
De loin, la méthode qui me plaît le moins parce que l’idée du démaquillage à l’huile est aussi de réduire au maximum ses déchets. Or, avec les disques à démaquiller en coton, c’est pas le top.

=> Joker pour celles qui utilisent des disques à démaquiller réutilisables, même si pour moi, rien de telle que la bien-nommée « méthode main ».

La méthode « éponge »
On humidifie une éponge type éponge konjac et on verse quelques gouttes d’huile végétale. On nettoie le visage jusqu’à ce que l’éponge soit propre

La méthode « main »
Ma préférée et celle que j’utilise. On verse un « pshiit » d’huile végétale dans sa main (la première fois, j’avais acheté mon huile de jojoba en flacon spray chez De Saint Hilaire. Depuis, je le remplis en achetant des grandes bouteilles) et on masse son visage jusqu’à ce que tout le maquillage soit parti.

Arrivées à ce point de l’opération, celles qui comme moi ne se maquillent presque pas peuvent aller se coucher. Ca prend donc une minute trente, montre en main.
En revanche, quand j’ai les yeux maquillés ou du rouge à lèvres, je me rince ensuite le visage à l’eau ou je me nettoie le visage avec le nettoyant au rhassoul en rinçant avec l’éponge de mer de Lampedusa (elle peut venir d’ailleurs, hein). Et je me remets un pshiit d’huile de jojoba sur le visage avant d’aller dormir.

Si l’huile de jojoba est mon numéro 1 indétronable, c’est aussi parce que je me maquille peu et ai la peau grasse. Pour les autres, je vous ai donc concocté ce petit tableau. Evidemment c’est indicatif, à chacune de trouver l’huile végétale qui lui convient le mieux. Mais parmi tout ce que j’ai lu sur le sujet, c’est l‘huile de noyaux d’abricot qui est la grande gagnante !

2 thoughts on “Le démaquillage aux huiles végétales

  1. Salut !
    Je voulais savoir ce que tu pensais de l’huile de nigelle pour me démaquiller ? J’ai une peau à acné moyen.
    Je me lave le visage au savon dalep et j’ai fabriqué ta crème anti imperfections magique que j’utilise depuis 3 jours :).

    Merci pour toutes tes astuces et connaissances très très utiles quand on a une vilaine peau !

    • Bonjour Olivia,

      personnellement je n’utilise pas l’huile de nigelle, je m’en tiens pour le démaquillage à l’huile de jojoba qui est celle la moins ‘lourde » et la plus proche du sébum de la peau, ce qui permet à ta peau de l’absorber rapidement et de ne pas l’étouffer pendant la nuit. Après, peut-être que l’huile de nigelle est fantastique mais en tout cas je ne l’ai jamais rencontrée dans mes recherches / lectures sur le sujet 🙂

      Attention que le savon d’Alep ne soit pas trop fort pour ta peau car si elle est trop agressée, elle réagira en produisant encore plus de sébum (= exactement ce qu’on veut éviter !)

      Belle journée à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*