La tenue automne indien slow fashion

Le mois de décembre, en théorie, on ne peut plus se cacher derrière son petit doigt, c’est le plein hiver. La neige, les flocons, le vent glacé (et les marrons glacés, sans transition). Sauf que cet hiver ressemble plutôt à un long automne qui s’allonge, non ? Un genre d’automne indien ! On applaudit donc bien fort la tenue automne indien slow fashion !

Et là, long silence… L’assemblée est consternée… OK, peut-être seulement pour moi, depuis mon île méditerranéenne.

Sélection slow tenue pour automne indien

 

Oui, de but en blanc, ça fait un peu meuf qui se croit épargnée par les fenêtres qu’on ne peut plus ouvrir tellement il a gelé (coucou feu mon appart sous les toits du IXe, c’est de toi dont je parle) mais ne croyez pas que c’est une sinécure.

Continue reading

Instantané #1 : L’île de Favignana, en Italie.

Pourquoi mais pourquoi donc mettre des photos d’eau bleue et cristalline sur ce blog ?

(et plus précisément, celle qui entoure les falaises de l’île de Favignana, en Sicile)

Regarde le ciel/le calendrier/les tenues dans l’armoire/l’heure à laquelle le soleil se couche (non, cette fois-ci, on ne raye aucune mention inutile) et, je pense, que finalement, un petit flash-back estival s’impose. Voir de l’eau bleue quand on est soi-même en train de patauger, peinard, c’est assez limité. C’est comme si on te propose une fondue savoyarde alors que tu viens de manger, souvent tu passes ton tour.

Alors que là, d’un coup, c’est la lueur au bout du tunnel de la nuit qui tombe à 16h30, celle qui te fait dire qu’après l’hiver arrive le printemps.

instantané favigna 2

Cette eau bleue, c’est l’occasion aussi de vous présenter le premier d’une série de posts assez courts que j’ai arbitrairement et unilatéralement décidé d’appeler « Instantanés ». Des photos, quelques bonnes adresses et une bouffée de soleil en cadeau. Ce serait dommage de garder tout ça dans les tréfonds de la mémoire de mon ordi, non ?

L’endroit du jour s’appelle Favignana, une île en forme de papillon qui fait partie de l’archipel des Egades, à l’ouest de la Sicile, une île elle-même au sud de l’Italie (je n’ai perdu personne en route ?). Continue reading

La tenue de rentrée slow fashion

C’est la rentrée. Voilà, c’est lâché. Et en fait, c’est pas si grave.  Ce n’est « que » la rentrée. Pour être tout à fait honnête, je n’ai jamais trop compris ce complot séculaire contre le mois de septembre. Et ai décidé d’en prendre le contre-pied avec cette tenue de rentrée slow fashion 🙂

Parce que perso, le mois de septembre chez moi ressemblait généralement aux mois de juillet et d’août : il pleut. Parfois, tu sauves un jour de soleil, voire deux-trois, tu mets la piscine gonflable dans le jardin et yallah, tu essaies d’imaginer les plages qu’on te survend à l’heure du JT ou dans les magazines plein de tests à faire à la plage avec tes copines. Sauf qu’en vrai, l’été, t’as souvent plein d’autres trucs à faire que de savoir si tu es plutôt « langouste ou oursin » sur le sable brûlant...(tenté soit-il que la réponse nous intéresse vraiment). En vrac : tu bosses, tu prends le temps de faire ce que tu repousses depuis des mois, tu mets des sous de côté pour tes études, tu repeins le salon, tu fais des cahiers de vacances, tu essaies pour la première fois de ta vie l’autobronzant pour avoir l’air moins blafarde à la rentrée et tu finis orange, tout ça tout ça. Continue reading

L’éponge de mer pour une peau impeccable

C’est l’été, c’est les vacances (ou pas, mais entre nous, peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse)et c’est donc l’occasion d’aller pêcher quelques bonnes idées de beauté slow en Méditerranée. Et pour une peau impeccable, on s’amourache de l’éponge de mer.

On ne fait pas les choses à moitié, pour découvrir les bienfaits de Bob (l’éponge…HUM), direction la Sicile. Ensuite, depuis Palerme, embarquez avec moi à bord d’un tout petit avion d’une quarantaine de places à peine, estampillé « Poste italiane » parce qu’il assure aussi la liaison du courrier sur l’île. Cinquante minutes plus tard, nous voilà à atterrir sur un confetti de roches et de végétation sèche posé en plein milieu de la Méditerranée. J’ai nommé Lampedusa. Continue reading

1, 2, 3 paires = 6 chaussures

En général, au rayon chaussures, je passe mon tour. Tout simplement parce que je sais déjà ce que je veux avant même de commencer à chercher. Aka autopsie d’un échec annoncé.

Et surtout parce que transformer mes orteils en steack pour la beauté de la chose, c’est même pas la peine d’y penser.

Nan parce que les talons de douze ou les sandalettes artistiques qu’on met trois plombes à nouer, c’est sympa dans la fausse vie. Ouais, celle où on se fait un brushing le matin (HUM) et où on va aux toilettes pour se repoudrer le nez (malheureusement les vessies de chameau ne s’achètent pas sur Internet, désespoooooooir). Bref, il y a donc un critère qui prévaut sur beaucoup d’autres : le confort ! Continue reading