Le démaquillage aux huiles végétales

Un démaquillage aux huiles végétales ? Avant de se coucher ? Pour se nettoyer la peau ?

Top 5 des réactions écoeurées/sceptiques/déconcertées de mes copines…

« Pouark pouark pouark »
« Mais c’est super gras, non ? »
« Mais ça étale la crasse, non ? »
« Mais ça dilue le maquillage au lieu de l’enlever, non ? »
« Je peux pas, j’ai la peau trop grasse »

La réponse, évidemment, c’est NON. Non, on n’a pas la peau trop grasse ou pas assez pour opter pour le démaquillage à l’huile végétale, ça n’étale pas la crasse, au contraire, ça la fait fondre dans l’huile, c’est super efficace pour le maquillage (y compris les mascaras waterproof) et c’est plus gras qu’un démaquillant classique, certes, mais il existe plein de trucs pour réduire cette sensation. Continue reading

La tenue de rentrée slow fashion

C’est la rentrée. Voilà, c’est lâché. Et en fait, c’est pas si grave.  Ce n’est « que » la rentrée. Pour être tout à fait honnête, je n’ai jamais trop compris ce complot séculaire contre le mois de septembre. Et ai décidé d’en prendre le contre-pied avec cette tenue de rentrée slow fashion 🙂

Parce que perso, le mois de septembre chez moi ressemblait généralement aux mois de juillet et d’août : il pleut. Parfois, tu sauves un jour de soleil, voire deux-trois, tu mets la piscine gonflable dans le jardin et yallah, tu essaies d’imaginer les plages qu’on te survend à l’heure du JT ou dans les magazines plein de tests à faire à la plage avec tes copines. Sauf qu’en vrai, l’été, t’as souvent plein d’autres trucs à faire que de savoir si tu es plutôt « langouste ou oursin » sur le sable brûlant...(tenté soit-il que la réponse nous intéresse vraiment). En vrac : tu bosses, tu prends le temps de faire ce que tu repousses depuis des mois, tu mets des sous de côté pour tes études, tu repeins le salon, tu fais des cahiers de vacances, tu essaies pour la première fois de ta vie l’autobronzant pour avoir l’air moins blafarde à la rentrée et tu finis orange, tout ça tout ça. Continue reading

DIY : Transformer son tee-shirt en 12 coups de ciseaux

C’est encore l‘été, il fait beau, il fait chaud, certes. Mais c’est déjà le moment charnier où on a un peu la tête dans la rentrée. Le remède ? Ce DIY pour transformer son tee-shirt, histoire de prolonger les vacances.

Sortez ciseaux et vieux tee-shirts (celui en coton gris chiné que tu utilisais pour le sport, le rouge glâné le long du tour de France, celui offert quand t’as gagné le concours de karaoké de la plage ou le festival de cerf-volant de Balouche-les-bains, bref ce tee-shirt sympa mais immettable qui traîne au fond de ton placard)

Transformer son vieux tee-shirt, c’est la base de l’ultra-base du tuto couture. Parce qu’en réalité, il n’y a pas un coup d’aiguille et il suffit de couper.

Ca a l’air enfantin dit comme ça mais qui n’a jamais voulu ressembler à une festivalière stylée de Coachella et s’est retrouvé en deux coups de ciseaux dans un genre de marcel innommable ?

Et quand, au terme de fastidieux coups de ciseaux tu ressembles à Zézette du Père Noël est une ordure devant ta glace, Coachella semble loin, très loin. Le soleil, la plage et le sable qui chatouillent les orteils aussi. Et l’effet « cool, un tuto sympa pour être fière d’arborer ses créations » prend un sérieux coup dans l’aile.

Continue reading

DIY : La maxi-jupe birmane #1

Il est grand temps de parler un peu de mode slow. Et comment être plus slow qu’en faisant soi-même ses fringues ? Démonstration avec ce petit bijou des terres asiatiques que j’ai renommé « ma maxi-jupe birmane ».

titre tissus birmans

Pourquoi birmane ? Parce que j’ai eu l’occasion de passer un mois en Birmanie l’hiver dernier et que je suis tombée complètement sous le charme de leurs tissus ethniques. Et que franchement, ras-le-coco du tissu aztèque, osons le tissu birman ! Continue reading

L’éponge de mer pour une peau impeccable

C’est l’été, c’est les vacances (ou pas, mais entre nous, peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse)et c’est donc l’occasion d’aller pêcher quelques bonnes idées de beauté slow en Méditerranée. Et pour une peau impeccable, on s’amourache de l’éponge de mer.

On ne fait pas les choses à moitié, pour découvrir les bienfaits de Bob (l’éponge…HUM), direction la Sicile. Ensuite, depuis Palerme, embarquez avec moi à bord d’un tout petit avion d’une quarantaine de places à peine, estampillé « Poste italiane » parce qu’il assure aussi la liaison du courrier sur l’île. Cinquante minutes plus tard, nous voilà à atterrir sur un confetti de roches et de végétation sèche posé en plein milieu de la Méditerranée. J’ai nommé Lampedusa. Continue reading