Prêtes pour une révolution de la mode ? Pour LA « Fashion Revolution » ?

Il est temps de vous révéler mon véritable dessein. Si je vous ai entraîné(e)s à la révolution sur canapé, c’était pas innocent. Je vous imaginais former des bataillons, ordi au poing,  doigts frétillants sur le clavier pour vous faire une boîte mail Newsmanity, majeur prêt à cliquer sur le bouton « Supprimer » face à chaque newsletter inutile. Et dans mes rêves les plus fous, je vis se lever une armée en pyjama.  Maintenant que vous êtes prêt(e)s, on va pouvoir attaquer le gros du boulot : une révolution de la mode.

Aux arm(oir)es, citoyens ! (Hahaha)

La règle de base est simple : les 3R. Réduire, recycler, réutiliser. Ok, maintenant qu’on a dit ça, on fait quoi ?

Du 18 au 24 avril, commence un évènement international (pour de vrai): la semaine de la Fashion Revolution, la révolution de la mode en français dans le texte. Le mouvement est né après le drame du Rana Plaza. Continue reading

Révolution sur canapé : les trois réflexes « slow »

Voici venu sous vos yeux ébahis tous les ingrédients – aka les trois réflexes « slow » – pour fomenter une révolution sur canapé.

Ceci est donc un post à lire les jours de pluie, les jours gris, les jours où on se dit que rien ne changera jamais et qu’on finira tous avec cinq jambes et huit nez sur une planète en feu. Ceci est aussi, éventuellement, un post du dimanche soir.

Je n’ai jamais vraiment eu ce blues du dimanche soir, ce moment Bridget Jones où on geint de la semaine à venir en se disant que le week-end est déjà fini. Mais bon, force est de constater à coup de gifs en cascade que le dimanche soir est suivi du syndrome du lundi. Je vous épargne les images d’ours qui s’endort, de bébé qui pleure, de Kim Kardash avec de fausses larmes (ça, c’est vraiment triste), de Bob l’éponge au bord du gouffre. Je prends acte et vous propose de remédier à tout ça.

Comment ? En changeant quelques petites habitudes que l’on peut avoir sur les internets.

Continue reading

Imperméabiliser le cuir, version slow

tuto impermeabiliser cuir 1

Une fois n’est pas coutume, on continue avec une nouvelle catégorie : le « Tuto entretien ».

Ca fait un peu ménagère de moins de cinquante ans, certes mais le principe reste le même : un peu de patience, pas mal de cire d’abeille et une recette résolument slow : imperméabiliser le cuir au naturel.

Parce que c’est bien beau d’avoir des boots en cuir vegan, de faire ses fringues soi-même ou de ne vouloir que des produits naturels pour sa peau mais si ensuite on pourrit tous ces jolis efforts avec une lessive décapante de type Le Chien, Doush ou Marielle (toute ressemblance avec des marques existantes est évidemment fortuite et résulte du plus grand des hasards), disons-le, ça sert pas à grand-chose.

Donc, pour être pleine de bon sens en ces jours de COP21, commençons à réfléchir à ce nuage tchernobylien à chaque fois qu’on imperméabilise nos chaussures. Continue reading

La tenue automne indien slow fashion

Le mois de décembre, en théorie, on ne peut plus se cacher derrière son petit doigt, c’est le plein hiver. La neige, les flocons, le vent glacé (et les marrons glacés, sans transition). Sauf que cet hiver ressemble plutôt à un long automne qui s’allonge, non ? Un genre d’automne indien ! On applaudit donc bien fort la tenue automne indien slow fashion !

Et là, long silence… L’assemblée est consternée… OK, peut-être seulement pour moi, depuis mon île méditerranéenne.

Sélection slow tenue pour automne indien

 

Oui, de but en blanc, ça fait un peu meuf qui se croit épargnée par les fenêtres qu’on ne peut plus ouvrir tellement il a gelé (coucou feu mon appart sous les toits du IXe, c’est de toi dont je parle) mais ne croyez pas que c’est une sinécure.

Continue reading

La crème anti-irritations

Ceci est un post spécial « petits bobos ». Ceux qui ne font pas vraiment mal mais qui grattent, piquent, démangent (rayer la mention inutile. HUM). En un mot, ces petits bobos hyper relous (mais pas bien graves, il faut bien le dire). Il n’empêche que, c’est pas parce qu’on n’a pas la grippe aviaire qu’on est obligés de rester stoïques face au désagrément et qu’on doit souffrir en silence, dents serrées et Doctissimo ouvert sur 23 onglets.

Non, en vrai, il y plus simple. Et plus sain. Parce que Doctissimo, c’est quand même le seul endroit du monde où tu arrives avec une irritation bénigne et où tu sors avec une maladie tropicale incurable. Continue reading